Mise à l’eau de la piscine

Rédigé par

A chaque fois, c’est toujours avec la même émotion teintée d’excitation qu’on la redécouvre chaque été, intacte, quoique un peu engourdie, à l’arrivée des beaux jours. La piscine du Face au Mont Blanc.
Comme une princesse endormie attendant son prince charmant, elle a passé l’hiver là, assoupie, alanguie, sous les pas embottés des skieurs du Jaillet venus se restaurer sur la terrasse amovible qui lui sert de bâche pendant l’hiver. Elle a hiberné là, vidée de son eau, comme une coquille de noix d’un pays lointain.
Dans ses entrailles, la salle des machines, le moteur du filtre à eau, son coeur, palpite doucement dès le cliquetis des clés. Nettoyage, dépoussiérage, frottage, tout doit être impeccable. Réparations des outrages de la saison blanche. Mais tous ces préparatifs ne sont rien en comparaison avec l’arrivée d’eau, dont les premières gouttes semblent signer en apothéose ce majestueux retour à la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *